116      Sans titre 116

Sur le terrain tout en longueur du lotissement qu’investit la famille au Bouscat, étaient bâties deux petites maisons. Après avoir ouvert le portail bleu de leur clôture commune sur la rue et traversé le jardin avant, on entrait latéralement dans la première tandis que l’accès à la deuxième nécessitait l’emprunt d’un chemin rejoignant le fond du jardin.
Dans la succession de rues parallèles, où les jardins et les variations des volumes sont très libres sur chaque parcelle, se dessine un paysage aéré, peu dense, très végétal, de maisons coquettes relativement basses mêlées de vastes jardins. La présence de murets séparatifs bas et ouvragés permet à chacun d’apprécier le jardin fleuri de l’autre tout en se préservant du contact direct avec la rue. La nouvelle maison cherche à s’inscrire avec délicatesse dans cet environnement au charme certain mais néanmoins fragile et propose une variation contemporaine sur la maison de ville. Le besoin de vastes espaces pour chacun, pour les amis et pour la famille est à l’origine de l’organisation spatiale du projet. Ceux-ci s’articulent comme autant de grands volumes distincts. Associés en une seule maison, ils s’ouvrent les uns sur les autres et se déploient avec souplesse sur toute la longueur de la parcelle. Celle-ci propose en s’adaptant aux épannelages des volumétries voisines une toiture en trois temps: le premier est la partie la plus haute sur la rue, elle abrite l’entrée et les grandes chambres, le deuxième sur le jardin enveloppe la double hauteur du salon, le troisième s’étire jusqu’au fond de la parcelle, le long de la piscine en rez de chaussée. Il loge les chambres d’amis dans le prolongement couvert de la salle à manger. L’entrée dans la maison s’opère par l’adaptation et la conservation du muret de clôture existant, ainsi qu’à travers la préservation du cheminement planté latéral. Au rez de chaussée se libère un passage devenu porche sous le premier étage. Entourée de pavillons aux dimensions parfois très modestes mais à la définition toujours très soignée, des maisons dites de maçons aux maisons art déco de la villégiature bordelaise, la nouvelle maison souhaite porter avec elle le souffle de matériaux très contemporains, lumineux et capables de rivaliser avec la douceur d’habiter de ses voisines. Ses façades associent le béton blanc, le terrazzo poli bleu clair au zinc blanc de la toiture. A l’intérieur la maison abrite de larges volumes habillés de bois et de teintes claires.

Localisation

Avenue Anatole France, 33110 Le Bouscat

Maîtrise d’œuvre

La Nouvelle Agence architectes mandataires

Maîtrise d’ouvrage

Privée

Budget

NC

Calendrier

Concours octobre 2018

Surfaces

384 m²

Programme

Maison individuelle